Retours sur l’atelier « Parcours-réalité augmentée »

Texte rédigé par Sandrine Depeau

Sa préparation

Parmi les trois ateliers, l’atelier « parcours – réalité augmentée » associait parcours et cartographie pour faire dialoguer, tester, expérimenter, éprouver mise en route et restitution des vécus des parcours réalisés en atelier. La notion d’augmentation est définie pour l’atelier par Poisson et Olmedo « comme forme spatio-attentionnelle spécifique ». Elle consiste à approcher l’ensemble des processus de perception, d’attention, de mémorisation et de représentation d’une réalité spatiale vécue à partir de l’expérience de la marche. Cette démarche répondait en partie à la question posée par les chercheurs, quant aux formes d’attention ou processus attentionnels en œuvre durant les déplacements quotidiens. La marche, en tant que support d’expérience des espaces, pouvait devenir l’opérateur principal dans la mise en œuvre des différentes expérimentations réalisées sur les trois jours. Les protocoles d’ateliers ont donc été construits dans l’échange entre artistes et chercheurs (Sandrine Depeau, Elise Olmedo, Mathias Poisson, Benoit Feildel, Aurore Bonnet) sous le principe de création de réalités augmentées. Échanges qui ont permis de déterminer le protocole de saisies des sensations et représentations des espaces traversés, de définir les contextes à parcourir et plus encore les modalités de contexte à faire varier pour éprouver, saisir, restituer l’expérience corporelle et cognitive des parcours.

L’atelier Parcours a été déployé, dans un premier temps, autour de déplacements orchestrés : des déplacements mis en condition à partir d’une variété de protocoles (ou « partitions ») proposés par Mathias Poisson, plasticien chorégraphe. Spécialiste de ce type de performances spatiales, ses méthodes ont initié un premier temps de dialogue entre chercheurs et artiste. Les trajectoires et lieux à traverser durant les parcours ont donc été choisis à partir d’un ensemble d’espaces soigneusement pensés et programmés en amont par l’ensemble de l’équipe organisatrice de l’école thématique (la carte fait état du tracé des parcours programmés suite aux échanges entre les membres de l’équipe d’animation des ateliers. Le tracé maintenu dans sa logique de base a été pour certaines portions légèrement modifié).

L’atelier « Parcours – réalité augmentée » en action

L’atelier parcours a réuni une quinzaine de personnes de profils scientifiques et professionnels différents et s’est déroulé sur quatre journées, dont trois demi-journées sur le terrain, au cours desquelles les expérimentations méthodologiques ont évolué de façon progressive.

Ainsi, à partir de protocoles précis progressant au rythme de journées sur le territoire de la commune de Rezé, les participants cheminent, expérimentent, s’évadent, s’éloignent, se concentrent, ressentent et apprennent à retranscrire la mise en mouvement des sens, des corps et de la pensée. C’est en effet à travers des mises en marche singulières, chorégraphiées par Mathias Poisson, que les participants ont pu mettre à l’épreuve le sens des lieux parcourus et s’essayer aux nombreuses formes de transcriptions de leur carte subjective des portions d’espaces vécus. L’objectif était de vivre et de mémoriser les effets produits par le déplacement en termes de modalités sensorielles mais aussi d’évocations d’images.

Image atelier parcours 1

Une portion de trajet sur les bords de Sèvre (V. Gouëset)

Image atelier parcours 2

Un parcours en aveugle en binôme (H. Bailleul)

 

 

 

 

 

 

 

Ces mises en marche singulières s’appuyaient sur un ensemble de consignes (autrement appelées « partition » par Mathias Poisson) qui conditionnaient la nature des lieux traversés, les rythmes de déplacement et la mise à l’épreuve des sensorialités (privation de certains sens comme la vue, transformations des sens grâce au port de lunettes floues confectionnées par Mathias Poisson, etc.). Ces traversées de portions urbaines permettaient alors d’expérimenter la performativité de la marche à pied. Outre la mise en mouvement des corps dans la diversité des situations et cadres urbains de la ville de Rezé, les participants peuvent également expérimenter des formes de retranscriptions graphiques originales, tant dans la construction de protocoles expérimentaux originaux que dans les productions graphiques permettant de rendre compte des expériences subjectives des espaces.

Munis de consignes, de guides de mises en route et de quelques sémiologies de cartographie subjective, les participants se sont pris au jeu d’écriture des marches urbaines, de tracés ou transcriptions des mouvements corporels, des intensités sensorielles. En résumé, de transpositions de représentations de réalités augmentées.

Expérimenter la retranscription des formes sensibles vécues au cours des déplacements reste ainsi une épreuve d’atelier marquante. D’une part, ces retranscriptions usant de codes cartographiques et pictographiques permettent de questionner de nouvelles formes de sémiologies, valant de considérer autant les formes et leurs relations que le sens qui est attribué à ces formes pour traduire mouvements et sensations. D’autre part, elles participent d’une recherche quasi cathartique de mise en forme et symbolisation des éléments perçus, ressentis et mémorisés au cours d’un parcours : une fontaine isolée au milieu d’une place, une percée lumineuse éblouissante en sortant d’un centre commercial, une pente pénible à monter, les bruits du tram, de la circulation routière, etc.

Enfin, suite aux test/re-tests des différentes retranscriptions personnelles, chacun pouvait à sa guise s’approprier un ensemble de codes (pictogrammes, courbes, formes narratives) dès lors qu’ils semblaient (dans une logique scientifique) être aptes à acquérir un statut d’éléments standardisés.

Image atelier parcours 3

Carte de restitution d’un parcours réalisé en binôme (parcours avec lunettes floues) – ligne d’attention visuelle. Auteurs : Marina Popovic (marcheuse guidée) et Sandrine Depeau (marcheuse guidant


 

A propos

Bailleul-mobhumanip-2014

Publié dans Retour d'expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Mobile Lives Forum